10 avr. 2012

Les épaves de Véronique C. D'Angélo en librairie


Aux éditions Kirographaires


Une couverture dont j'ai pris grand plaisir à faire. À paraître en janvier 2012 en librairie et en prévente ici http://www.edkiro.fr/les-epaves.html

C’est une énorme soupe préparée dans une marmite : tomates, carottes, concombres, courgettes, oignons, viandes, fromages, artichauts. Elle n’a presque rien omis. D’autant plus qu’avec une touche prononcée de haine, le breuvage peut se révéler très efficace.

Véronique C. D’Angelo écrit depuis l’âge de dix ans. Inspirée des nouvelles de H. P. Lovecraft, elle écrit d’abord du fantastique. Intéressée par les maladies mentales, ses nouvelles deviennent plus naturalistes, inspirées des travers de l’âme humaine. L’année 2004, l’association Scribe d’Opale lui offre un premier prix de nouvelle à thème (Une lettre d’amour) et un deuxième prix pour sa nouvelle L’Écrivain torturé. L’année 2005, elle reçoit un troisième prix pour la nouvelle Catharsis. Au mois de février, sa nouvelle La Route du Vil paraît dans la revue Borderline. Elle termine troisième au classement du Prix Merlin 2005. Sa participation au concours Des mots pour rire, organisé par l’association ARGOS en janvier 2007 lui permet la publication de sa nouvelle Le Psychotique dans un recueil publié par l’association. En 2006, après un mémoire écrit sur la névrose et l’hystérie, elle s’intéresse à la littérature décadente. En 2010, elle compile un recueil intitulé Les Épaves sous l’impulsion d’une citation de Jean Lorrain : « Elle est la demoiselle épave, elle est celle dont on ne veut plus » (Jean Lorrain, Âmes d’automne). Aujourd’hui libraire, Véronique continue d’écrire des romans et des nouvelles.